La loi de finances 2014 a prévu des mesures en faveur des jeunes et de leurs parents. 

Coup de pouce pour la complément familial : Versé sous conditions de ressources aux parents de trois enfants et plus, il devrait augmenter de 17 euros mensuel, augmentation qui attendrait 90 euros en 2018.

Le complément de libre choix du mode de garde versé quel que soit le revenu : Réservé aux parents d’un enfant de moins de 6 ans, la condition pour en bénéficier est limitée au seul fait d’exercer une activité professionnelle et non plus à un revenu mensuel minimal.

Tiers payant pour la contraception : Les jeunes filles mineures de plus de 15 ans qui consultent un médecin généraliste pour la prescription d’un contraceptif ne paieront que 30 % du tarif de la visite, soit le montant du ticket modérateur (6.90 €) sur la base d’une consultation de 23 €.

Accès à la CMU complémentaire pour les étudiants en grande difficulté : Afin d’améliorer leur couverture santé, ils pourront désormais bénéficier de la CMU complémentaire à titre individuel. Jusqu’à présent, ils étaient obligatoirement rattachés au foyer fiscal de leurs parents (jusqu’à 25 ans), ce qui empêchait les jeunes en rupture familiale d’en bénéficier.